Guy Drut : « le soutien du tissu économique est essentiel pour faire gagner le sport français à l’international »

Valérie Fourneyron, minis­tre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education popu­laire et de la Vie asso­cia­tive, et Denis Masseglia, Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), ont pré­senté, mer­credi 5 décem­bre, à l’INSEP, la nou­velle orga­ni­sa­tion des rela­tions inter­na­tio­na­les fran­çai­ses dans le sport. Une initiative appelée de ses voeux depuis longtemps par Guy Drut, mem­bre fran­çais du Comité International Olympique. Pour lui, « tout est à faire« . Le soutien de l’ensemble de notre tissu économique, notamment des PME-PMI, est essentiel pour faire gagner le sport français à l’étranger mais aussi renforcer nos chances de remporter nos futures candidatures à l’organisation d’évènements internationaux.

Europe: le secteur économique du sport pèse 294 milliards d’euros

View Sport related gross value added [EU] in a full screen map

Le sport est un secteur économique important et en forte croissance, créateur de richesse et d’emplois. Il participe à la convergence des états membres de l’UE. Telles sont les principales conclusions des travaux lancés en 2011 par la  Commission européenne et rendues publiques il y a quelques jours.

Le rapport (203 p.), basé sur la collecte de données nationales des 27 pays membres de l’UE, estime le poids du sport à près de 174 milliards d’euros dans l’économie européenne. Et en tenant compte des effets directs et indirects de ce secteur économique, le chiffre de 294 milliards d’euros est atteint.

La France se classe à la 3ème place du classement des états membres. La part de la valeur ajoutée revenant au sport français dans dans le total européen s’élève à 21,61 milliards d’euros et représente plus de 416.000 emplois.